Taille de la police

TPL_EURO_WABB_LOGIN

Navigation

TPL_EURO_WABB_LANGUAGES

Please select your preferred language

The EURO-WABB Project

An EU Rare Diseases Registry for Wolfram syndrome, Alström syndrome, Bardet-Biedl syndrome and other rare diabetes syndromes.

TPL_EURO_WABB_BREADCRUMBS

Les diabètes communs et les diabètes rares

Les diabètes communs

La majorité des diabétiques souffre soit de diabète de type 1 soit de diabète de type 2. Le diabète de type 1 est le plus courant chez les enfants et touche environ 1 enfant sur 500 en Europe. Le diabète de type 2 est plus courant chez les adultes et touche jusqu’à 5% de tous les adultes.

Les diabètes rares

Les autres types de diabète sont rares et représentent tous ensemble moins de 5% de tous les cas de diabète. Ils peuvent être les symptômes secondaires d’autres problèmes de santé tels qu’une fibrose kystique ou une maladie sanguine, ou encore résulter d’une greffe d’organe ; ou bien être le symptôme primaire d’une maladie génétique. Le site www.diabetesgenes.org s’adresse aux professionnels de la santé et décrit les différents types de diabète génétique et les tests diagnostiques existants.

Le diabète de type 1

C’est le type de diabète présenté par presque tous les enfants et les jeunes adultes souffrant de diabète. En raison d’une carence de la sécrétion d’insuline par la glande pancréatique, les personnes souffrant de diabète de type 1 doivent recevoir des injections régulières d’insuline. Environ 1 enfant sur 400 en âge d’être scolarisés présente ce type de diabète.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 touche majoritairement les adultes d’un certaine âge, et occasionnellement les enfants et les jeunes adultes. Les personnes souffrant de ce type de diabète parviennent souvent à le contrôler en suivant un régime pauvre en sucre et/ou par la prise de comprimés. Le besoin d’injections d’insuline se manifeste cependant chez certains, généralement lorsqu’ils ont développé leur diabète de type 2 depuis un certain temps. Ce diabète survient lorsque la quantité d’insuline produite par le corps est insuffisante ou lorsque l’insuline sécrétée ne fonctionne pas correctement, ce qui entraîne une augmentation du taux de glucose sanguin.